Bannière
Les Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg PDF Imprimer Envoyer

Les nuits blanches dureraient plus de 50 jours, du 25 mai au 16 juillet, mais ses caractéristiques sont les plus intenses autour du 21 Juin, date du solstice. Notre partenaire, l’agence Tsar Voyages, nous invite à la magie des nuits d’été pétersbourgeoises.

Toutes les nuits, partir d'1heure du matin, tous les ponts de Saint-Pétersbourg se lèvent pour laisser passer les gros bateaux marchands

«Mais ce qu’avant tout j’aime, ô cité d’espérance,
C’est de tes blanches nuits la douce transparence
»

Ainsi chantait Pouchkine, dans son Cavalier de Bronze, la beauté irréelle de Saint-Pétersbourg lors des fameuses Nuits Blanches qui attirent chaque année des milliers de visiteurs dans la capitale du nord.

 

Le phénomène des Nuits Blanches, aussi appelé tolga ou soleil de minuit, est une période où le soleil ne se couche pas aux latitudes supérieures au cercle polaire. Aux latitudes légèrement inférieures, cependant, le soleil ne descend pas beaucoup en dessous de l’horizon et cela ne permet pas à la nuit de devenir totalement noire. Il fait quelquefois si clair qu’on peut lire un livre sans éclairage artificiel. C’est ce qui se passe dans de nombreuses villes septentrionales comme Reykjavik (Islande), Tallinn (Estonie), Helsinki (Finlande), Anchorage (Alaska) et plus généralement dans le grand nord du Canada, de la Sibérie, de la Norvège, etc.

Ce qui rend les Nuits Blanches uniques à Saint-Pétersbourg, c’est la conjonction de la beauté intrinsèque de la cité et de cet éclairage quasi-surnaturel qui magnifie l’élégance classique des bâtiments et des palais, des canaux et des ponts, des statues et des églises.

Cette magie attire chaque année des visiteurs du monde entier et de la mi-mai à la mi-juillet, on peut parler de haute saison touristique avec des hôtels très pleins et des prix qui ont tendance à s’envoler…
Heureusement, l’offre hôtelière s’est considérablement élargie ces dernières années et il reste tout-à-fait possible de trouver un hébergement correct à un prix abordable même au pic de la fréquentation de la ville, aux environs du solstice d’été.

Le Festival des Nuits Blanches

La ville organise tous les ans un Festival des Nuits Blanches, qui coïncide également avec la fin de l’année scolaire et attire un public jeune et local, en plus des hordes touristiques. De nombreuses fêtes et manifestations populaires ont lieux dans les différents quartiers de la ville, d’innombrables spectacles musicaux et théâtraux sont proposés et il est particulièrement étrange d’assister aux feux d’artifices sur la Néva, tirés semble-t-il en plein jour !

Tous les plus beaux monuments de la ville et des environs sont mis à contribution puisqu’on trouve aussi bien des concerts de rock à la Forteresse Pierre et Paul qu’un carnaval autour du palais tsariste de Tsarskoïe Selo ou qu’un festival de jazz au bord de la Baltique.


La Baltika, bière locale, coule à flot, les terrasses des cafés et restaurant ne désemplissent pas et il semble que le flot des promeneurs soit continuel sur la perspective Nevsky chère à Gogol et Dostoïevski… Pourtant, dès qu’on s’éloigne des grandes artères, on peut jouir d’une solitude rare en parcourant des avenues désertes dont l’architecture classique exaltée par cette lumière irréelle crée un décor onirique ne manquant pas d’évoquer un tableau de Giorgio De Chirico.

 

Par notre partenaire


Publié initialement sur Aujourd'hui la Russie

Mise à jour le Lundi, 14 Mai 2012 16:31